frise-de-photos

Quelles sont les modalités d’admission au sein de nos EHPAD ?

Nos résidences accueillent des personnes âgées de 60 ans ou plus, valides, semi-valides ou dépendantes. Des personnes âgées de moins de 60 ans peuvent être admises avec dérogation de l’autorité compétente.

Certaines de nos résidences proposent des espaces spécifiques à l’accueil et l’accompagnement des personnes atteintes de troubles cognitifs ou maladie d’Alzheimer.

La personne âgée est libre de séjourner dans nos maisons le temps qu’elle souhaite : séjour permanent, séjour temporaire, séjour de courte durée. Elle et sa famille décident librement de la durée du séjour.

Pour tout accueil, il convient de retirer un dossier de pré-admission comprenant une partie administrative et une partie médicale. Après réception de ce dossier, nous étudions et évaluons les soins et attentions requis par l’état de santé de la personne.

Après consultation et avis du Médecin Coordonnateur, l’admission est prononcée par la Direction de l’établissement à la suite d’un entretien avec le futur résident et sa famille.

La personne accueillie peut décorer et apporter des objets personnels (bibelots, petits meubles … dans la limite des règles de sécurité) afin de personnaliser au maximum sa chambre et de s’y sentir comme chez elle.
De plus, lors de son admission, le résident conserve la liberté de choisir son médecin traitant et ses intervenants extérieurs (kinésithérapeute, pédicure..).

Quel est le coût du séjour dans nos Maisons ?

Réglementée par la loi n°2002-2 du 2 janvier 2002, la tarification dans nos résidences se décompose en trois parties :

* le tarif hébergement comprenant la restauration, l’animation, l’entretien du linge, la jouissance et l’entretien des locaux.
Ce tarif demeure à la charge du résident.

* le tarif Dépendance comprenant les prestations d’aide et d’accompagnement dans les actes de vie quotidienne, les fournitures liées aux problèmes d’incontinence.

Fixé par le Conseil Général du département, ce tarif est fonction du degré d’autonomie de la personne accueillie.

Il est à la charge du résident qui peut prétendre à ce titre à l’Aide Personnalisée à l’Autonomie versée par le Conseil Général.

* le tarif Soins comprenant le suivi para-medical et médical, la fourniture de dispositifs médicaux (lit médicalisé, pansements …)
Ce tarif est directement pris en charge par l’Assurance Maladie et n’a aucune incidence financière pour le résident.

Des prestations à la carte, facultatives peuvent s’ajouter : coiffure, pédicure, esthétique, repas invités, téléphone …

Les absences pour hospitalisation ou convenance personnelle peuvent donner lieu à certaines déductions.

A noter que lors de l’admission au sein de nos maisons, un dépôt de garantie équivalent à un mois de tarif hébergement est demandé.

Quelles sont les aides financières auxquels le résident peut prétendre ?

De nombreuses aides financières existent, en voici une synthèse :

- L'allocation personnalisée d'autonomie (APA)
Délivrée par le Conseil Général, cette aide est destinée aux personnes âgées de 60 ans et plus, en perte d'autonomie. Elle varie en fonction du degré d’autonomie de la personne et de ses revenus.
L'APA est destinée à prendre en charge une partie du tarif dépendance dont doit s'acquitter tout résident.

- L’Allocation Logement (APL ou ALS)
Cette aide peut prendre en charge une partie du tarif hébergement. Son montant est déterminé en fonction du niveau de ressources de la personne âgée, du coût d’hébergement de l’établissement et de son implantation.

- Réduction d'impôt en EHPAD
Les personnes âgées peuvent déduire de leurs impôts sur le revenu une partie du coût de leur séjour.
Cette déduction représente 25% des dépenses d'hébergement et de prise en charge de la dépendance dans la limite de 10.000 € par an et par personne hébergée. La réduction d’impôt maximale est donc de 2.500 Euros par an et par personne.

- L'allocation d'accompagnement d'un proche en fin de vie
Cette allocation est destinée aux personnes qui accompagnent un proche en phase avancée ou terminale d'une affection grave et incurable, quelle qu'en soit la cause. La durée de versement est de 21 jours maximum (42 jours dans le cas d'activité à temps partiel). Pour bénéficier de cette allocation, la demande doit être faite auprès la Caisse d'Assurance Maladie.

Qu’en est-il de la sécurité au sein de nos résidences ?

Chaque personne accueillie bénéfice d’un cadre de vie alliant sécurité et confort. Nous veillons aux choix des matériaux, du mobilier, des couleurs … afin que chaque espace soit adapté et garantisse à la personne accueillie un bien-être optimisé.

Nos équipes veillent quotidiennement et à chaque instant, à la sécurité de chacun, y compris la nuit.
A ce titre, elles sont formées régulièrement à la sécurité incendie (prévention, évacuation, manipulation des extincteurs, détection incendie).

Nos unités spécifiques Alzheimer ont été spécialement conçues et adaptées pour accueillir et prendre en charge en toute sécurité les personnes âgées atteintes de troubles cognitifs.

Que se passe-t-il si l’état de santé de la personne accueillie évolue ?

Nos résidences médicalisées ont pour objet l’accueil et l’accompagnement des personnes âgées en perte d’autonomie. Nos équipes soignantes sont spécifiquement formées à la prise en charge du sujet âgé.

Si l’état de santé de la personne hébergée évolue – à savoir son niveau de dépendance varie, sa prise en charge au sein de nos résidences se poursuit, dans la limite où les soins requis sont compatibles avec l’organisation. 
Chaque année le niveau d’autonomie de la personne est évalué afin d’adapter la situation réelle de dépendance à la tarification appliquée (tarif Dépendance pour lequel le résident peut solliciter une aide financière auprès du Conseil Général du département).

Si la personne âgée a besoin d’être hospitalisée, nos équipes se chargent de l’ensemble des formalités administratives et des transmissions nécessaires auprès des services hospitaliers.
Le résident conserve sa chambre le temps de son hospitalisation.

La personne hébergée peut-elle recevoir ou s’absenter ?

Le résident peut recevoir ses proches au sein de nos établissements. Des espaces et salons chaleureux, conçus pour préserver l’intimité de chacun, sont dédiés à l’accueil des familles et amis.
La personne hébergée peut également convier ses proches à déjeuner (réservation 48h à l’avance) en s’acquittant du tarif Repas Invité.

Le résident peut sortir quand il le souhaite, y compris à l'occasion d'un repas ou d'une journée.
Il est également possible de s’absenter pour convenance personnelle pendant plusieurs jours, tout en en informant l’administration. Ces absences peuvent donner lieu à des déductions tarifaires. La chambre est conservée par le résident le temps de l’absence sauf volonté contraire.